Nos cépages

Le Cinsault et l'Oeillade, deux cousins peu connus...


Vigne de Cinsault, oeillade, Terroir Serres de Bourles

Languedocien "pur-souche", le Cinsault se décline ici en deux variétés , le cinsault "classique" et une variété locale appelée "oeillade". L'un comme l'autre trouvent ici leur terrain de prédilection. Loin de la couleur pâle classique, ils se distinguent par une robe plus soutenue et une intensité aromatique remarquable; une explosion de fruits (framboise, fraise écrasée) mais aussi des épices douces (toujours caractéristiques de notre terroir de schistes) ainsi que des notes de garrigue qui apportent une complexité surprenante sur du cinsault... 

Le Grenache Noir :
 le roi des schistes arides...

 
Roi des cépages en vallée du Rhône méridionnale (Châteauneuf-du-Pape...), le Grenache noir convient très bien à nos sols peu fertiles et secs. Sa bonne résistance à la sécheresse, associée à la complexité de nos terroirs permet de révéler des arômes épicés et de fruits noirs, conjugué à une finale cacaotée, tout naturellement...
 
Le Carignan Noir :
un vieux cépage languedocien
 à ne (surtout) pas oublier...

 

Mal aimé des administrations françaises, ce cépage purement languedocien, doit sa mauvaise réputation aux rendements excessifs au point de vue qualité d'une époque qui demandait avant tout de la quantité et des vins de table à faible degré et faible structure, car à boire tous les jours pour des travailleurs de force... Aujourd'hui, les besoins ont changé ; le carignan aussi...à condition que le vigneron ait aussi limité ses rendements...Sur nos terroirs "maigres", la limite est naturelle...la qualité de notre première vinification en 2011 nous a agréablement surpris...alors soyons fiers de ce cépage tant décrié...il apporte une complexité à notre cuvée Hommage, se mariant magnifiquement à ses cépages confrères...comme du sel sur un plat, sans lui, nous nous sentirions aujourd'hui un peu solitaires...


La Syrah : exigence et élégance...

La syrah est reine en vallée du Rhône septentrionale (Côte-Rotie...). De par son port retombant, elle est obligatoirement palissée afin de résister à nos vents puissants. Ayant besoin d'un minimum d'eau afin d'assurer une maturité optimale aux raisins, nous avons sélectionné la meilleure vigne, la vigne des Abourens, qui, en bas de coteau, isolée dans son vallon, atteint des maturités particulièrement belles ; délicatesse et harmonie caractérisent le vin qu'elle nous offre.
La réglisse notamment s'exprime avec beaucoup de finesse

 

 
12